Les tags : quels sont les intérêts pour le FinOps ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les tags : quels sont les intérêts pour le FinOps ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Tags FinOps, les enjeux et intérêts

Vous êtes utilisateur FinOps et vous trouvez actuellement dans la phase de contrôle et d’analyse de notre cycle FinOps ? Si oui, alors vous devez actuellement faire face à de nouveaux enjeux comme celui de l’identification de vos ressources Cloud. On vous parle des tags, vous connaissez ? Tellement important pour le FinOps mais le sujet est complexe car vaste. Dans cet article, on a décidé de vous expliquer les propriétés et l’utilité des tags. Continuez votre lecture pour en savoir davantage…

 

Table des matières

Qu’est-ce qu’un tag ?

La représentation d’un tag 

En ajoutant des tags, on assigne des métadonnées à des ressources, que l’on peut classer sous deux catégories :

Les ressources allouées :

Par les utilisateurs 

Par les fournisseurs Cloud

  • Personnalisées
  • Adaptées à la stratégie d’entreprise
  • Générées instantanément 
  • Appliquées universellement 
  • Activées dans les contrôles de gestion des comptes 

En sachant qu’une ressource peut avoir plusieurs tags, les ressources peuvent donc faire partie de plusieurs entités. La difficulté du reporting arrive au moment du comptage. Une erreur fausserait l’analyse.

Décomposé, un tag est souvent représenté comme une étiquette constituée d’une clé et d’une optionnelle valeur. La clé représente l’identité de la ressource, tandis que la valeur correspond à l’objectif de cette ressource. 

Gérer ses tags FinOps

L’intérêt du tag pour le FinOps

Au niveau FinOps, un tag (aussi appelé « balise ») est une étiquette sur une instance ou un produit. Cette fonctionnalité permet d’identifier et de regrouper des ressources dans une entité commune pour une meilleure répartition des coûts. Les tags FinOps prouvent leurs efficacités aussi à d’autres niveaux, comme dans le cadre de la sécurité, pour identifier plus rapidement un problème ou l’origine d’une vulnérabilité. 

Indispensable pour la gouvernance et l’usage des développeurs, le tag sert autant à gérer, ranger et filtrer les ressources en amont qu’à faciliter les recherches en aval.  Mais l’usage des tags n’est pas la seule alternative pour assurer le contrôle de ses ressources Cloud. On pourrait tout à fait imaginer une alternative aux tags en utilisant les ID de comptes. Une visualisation des coûts avec cette répartition peut suffire amplement.

Reporting tag sur la plateforme FinOps Lota.cloud
Vue de la visualisation des coûts sur la plateforme Lota.cloud

Pourquoi utiliser des tags pour le FinOps ?

Utilité des tags

Les tags ont plusieurs fonctions pour la gestion des dépenses Cloud : 

Regrouper les ressources en catégorie 

Décomposer et ventiler les coûts

Filtrer par étiquette 

Créer des alertes

Suivre les projets et les équipes

Comprendre ses dépenses Cloud

Identifier les anomalies en les rendant visibles

Anticiper les gaspillages et les surplus de dépenses

Adapter la vue de son Dashboard à son Cloud et à sa vision d’entreprise*

Réévaluer l’importance des instances et traiter celles non exploitées

* La dénomination, l’ordre et la classification des tags sont le reflet de l’organisation et de sa stratégie.

Une analyse plus précise

Les tags FinOps sont utilisés pour faciliter le contrôle des dépenses Cloud. Ce contrôle va plus loin qu’une simple vue de l’ensemble des coûts.  

Les tags répondent à des questions variées comme : 

  • Quel membre de l’équipe s’occupe de telle ressource ?
  • Combien de serveurs ont été mis à jour avec la dernière version du système d’exploitation  ?
  • Quelle unité commerciale, quel projet, quel client ou quel fournisseur cloud génère le plus de dépenses ?
  • Combien de nos services sont composés d’alertes actives ?
  • Quelles ressources peut-on optimiser ?
  • Quelles ressources sont inexploitées ou inutiles à certaines heures ?
  • Qui devrait avoir accès à telle ressource ?

Répondant à des besoins plus précis, les tags servent d’outils pour baliser ses ressources quand d’autres apportent des informations générales sur les dépenses.  

Généralement, l’application des tags aux produits peut prendre 24h pour s’afficher sur le dashboard de facturation et de gestion des coûts. Une fois les tags créés et alloués aux ressources, il est possible de générer un fichier sous format CSV, de rapports de répartition des coûts. Ce fichier va servir le reporting car sera facilement modélisable par des outils externes comme Power bi ou Microsoft Excel. Notre plateforme Lota.cloud vous ferait éviter cette étape de modélisation externe, puisqu’elle intègre directement cette visualisation à ses fonctionnalités.

L’intérêt de bien gérer ses tags

La finalité du tag est de permettre à son utilisateur de mieux répartir les coûts, en délivrant une vision claire de ses données. En générant des rapports, les tags améliorent le reporting et font gagner du temps sur l’analyse.  

Cette vision va permettre de faciliter la refacturation (showback et chargeback), en réattribuant les coûts aux bonnes entités. Dans cette logique, c’est important d’avoir un bon indice de couverture et peu de ressources non taguées. En effet, si la vue de données est incomplète, il sera plus compliqué de savoir à qui attribuer les ressources et comment faire fonctionner les showback et chargeback. En balisant toutes les ressources, on distingue visiblement celles non taguées, donc celles qui posent problème. 

Bien gérer ses tags revient à faciliter la gestion des dépenses Cloud (et à économiser de l’argent). 

Pour bien allouer ses ressources, générer une politique de tags est indispensable pour identifier des anomalies comme des produits arrêtés ou non utilisés.

L’automatisation des tags représente une grande opportunité lors du déploiement, pour générer des tags d’une qualité améliorée. Lisez cet article et devenez un expert en automatisation des tags.

Les tags sont indispensables dans la gestion de ses dépenses Cloud. Une bonne gouvernance est donc nécessaire. Notre plateforme Lota.cloud comprend dans ses fonctionnalités une partie réservée aux tags pour accroitre sa gouvernance. 

Maintenant que vous avez conscience de l’intérêt de bien gérer vos tags, c’est le moment de savoir comment bien taguer ses ressources sur AWS, GCP et Microsoft Azure. 

Laisser un commentaire

Tester Lota.cloud gratuitement pendant 30 jours