Comment intégrer les Saving Plans AWS à votre stratégie Cloud ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Comment intégrer les Saving Plans AWS à votre stratégie Cloud ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Saving plans : économisez jusqu'à 70% sur vos instances Cloud

AWS a récemment annoncé un nouvel outil pour optimiser la gestion de votre budget Cloud : les Saving Plans. Pour résumer brièvement, les Saving Plans permettent d’obtenir des réductions très intéressantes sur des instances AWS réservées, tout en bénéficiant d’une plus grande flexibilité qu’avec les Reserved Instances. Cette nouvelle pratique pousse certains professionnels du Cloud à envisager de nouvelles stratégies d’optimisation, comme le montre la FinOps Foundation dans cet article. Vous êtes intéressé par la gestion de votre budget Cloud ? Voici 4 conseils pour intégrer les Saving Plans dans votre stratégie Finops.

Screenshot souscription Saving plans AWS

Adoptez un modèle hybride, entre Saving Plans et Reserved Instances

Avant toute chose, il est important de souligner le fait que les Saving Plans viennent de faire leur arrivée dans l’offre AWS. C’est un produit récent, sur lequel nous n’avons que peu de recul et de visibilité. Pour les utilisateurs habitués à l’offre AWS, les SP semblent entrer en concurrence avec les « Reserved Instances », déjà bien implantées dans bon nombre d’architecture Cloud.

Il est important de noter que les Saving Plans n’ont pas vocation à faire disparaître la réservation d’instances. En tout cas, pas tout de suite. Aujourd’hui, les Saving Plans ne concernent que la partie Compute. Les instances réservées sont donc encore utiles pour beaucoup d’autres usages : RDS, DynamoDB, Elasticache ou Redshift par exemple.

Si vous souhaitez bénéficier des avantages des SP dès aujourd’hui, vous ne pourrez pas totalement abandonner les Reserved Instances pour le moment. L’idéal est de vous tourner vers un modèle hybride et de faire preuve de patience pour trouver l’équilibre parfait.

Gardez le contrôle sur l’organisation de vos Saving Plans

L’intégration des Saving Plans dans votre architecture Cloud ne peut se faire sans la mise en place d’une vraie stratégie d’attribution et de contrôle des ressources. C’est l’une des préoccupations principales des professionnels de l’IT selon la FinOps Foundation. Concrètement, la question est de savoir qui va effectivement utiliser les ressources planifiées.

Imaginons qu’une équipe de production mette en place un plan précis d’optimisation des dépenses Cloud, basé sur un « rightsizing » méticuleux des instances. Ils décident ensuite de souscrire à un ou plusieurs Saving Plans dédiés à leur projet pour réaliser des économies significatives. Tout se passe bien, jusqu’à ce qu’une équipe de R&D fasse tourner des centaines d’instances en utilisant toute la réserve de l’équipe de production, jusqu’à épuisement total. Ces derniers repassent alors en paiement à la consommation et explosent leur budget, malgré de gros efforts d’anticipation.

Votre équipe de prod ne compte pas lâcher ses instances aussi facilement…

Pour éviter ce cas classique, il est important d’allouer les ressources à la bonne équipe et d’en limiter l’accès. Pour cela, il est possible d’accorder ces ressources réservées uniquement au compte à l’origine de la souscription, et non à tous les comptes, comme c’est le cas par défaut. Cette modification est à réaliser dans les paramètres du compte et vous permettra d’éviter les mauvaises surprises de facturation.

Faire le lien entre vos instances réservées en cours et vos futurs Saving Plans

A moins que vous n’ayez jamais touché à la réservation d’instances (et vous avez le droit), vous avez sans doute des engagements en cours sur certaines instances réservées. Avant de vous lancer tête baissée dans l’adoption des Saving Plans, pensez à visualiser concrètement l’état de votre architecture pour obtenir une visibilité claire sur votre environnement Cloud. Cet état des lieux préalable vous permettra notamment d’éviter des doublons qui ne feront qu’alourdir une facture déjà bien difficile à maitriser.

Aussi, on l’a dit plus haut, le champ d’action des Saving Plans et des instances réservées n’est pas le même. En tout cas, pas aujourd’hui. Il est donc impossible d’envisager migrer votre stratégie vers du « full Saving Plans ». C’est en grande partie pour cela que l’on ne peut pas encore annoncer la fin des instances réservées.

Enfin, n’oubliez pas que votre infrastructure Cloud se doit d’être fluide et agile. Une approche 100% anticipée est difficilement envisageable, il est certainement nécessaire de conserver un minimum de variable dans vos projections. L’important, dans la répartition de vos investissements, sera de définir la part de Saving Plans, la part de Reserved Instances et la part de « on-demand ».

Soyez prêts à expérimenter

Le dernier conseil que l’on peut vous donner dans l’adoption des Saving Plans d’AWS concerne plutôt la vision à adopter que les spécificités techniques. Comme pour tout produit récent, le marché a encore peu de recul sur les impacts bénéfiques réels et les bonnes pratiques relatives à l’utilisation des Saving Plans.

A l’heure actuelle, il existe très peu d’analyse comparative et de contenu autour des Saving Plans. Plusieurs mois seront certainement encore nécessaires pour que le produit arrive réellement à maturité. Aujourd’hui, nous ne pouvons que vous conseiller d’adopter une approche expérimentale et d’envisager des tests à petite échelle avant d’investir des sommes trop importantes. 

Ceci est un test non maîtrisé…

Intégrer les Saving Plans de manière progressive à votre architecture Cloud vous permettra évidemment de garder un contrôle plus strict sur votre consommation, afin de ne pas mettre en péril l’équilibre précaire de votre équipe.  

Laisser un commentaire

Tester Lota.cloud gratuitement pendant 14 jours