Différences CIO CTO dans les grandes entreprises

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Différences CIO CTO dans les grandes entreprises

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Les directeurs CIO/CTO dans la technologie

La transformation digitale a fait passer les métiers de l’IT et de l’informatique, de support à acteurs de la stratégie d’entreprise. Leurs rôles prennent de l’ampleur et représentent un enjeu pour les grandes entreprises. Se tournant vers l’intégration de nouvelles fonctions pour consolider la direction des supports techniques. On retrouve à leurs têtes le CIO (Chief Information Officer), appelé DSI en français et le CTO (Chief Technology Officer). Leur collaboration pourrait être représentée comme le travail sur deux faces différentes d’une même pièce.

Schéma de la hiérarchie CIO CTO dans les grandes entreprises

Vous les avez peut-être rencontré, c’est le moment d’en savoir plus sur leurs missions et la relation qu’ils entretiennent. 

Table des matières

Rôle du CIO 

1 – Responsabilités business et technique

Le CIO a une expertise double, il doit à la fois, avoir une bonne compréhension du business et une bonne maitrise de la technique. À la tête du département IT, il s’assure que les investissements SI de l’entreprise soient cohérents avec les objectifs commerciaux. Il répond aux besoins actuels et futurs de l’entreprise en termes de traitement de l’information. 

Le CIO dirige les affaires internes, planifie la stratégie d’amélioration du département informatique, pilote des opérations IT pour répondre à la stratégie business (logiciels, matériel, réseau, personnel, budget…) et trouve des partenaires commerciaux et fournisseurs afin de stimuler la productivité et achever ses missions. On retrouve bien souvent le FinOps dans cette équipe en termes de prise de responsabilité des actions et d’évangélisation. 

2 – Enjeux et difficultés du management

Répondant à des enjeux sur des secteurs de plus en plus variés (technologie, santé, télécommunication, e-commerce, revente…), l’accès à ce niveau d’expertise demande une large expérience terrain et une maitrise des processus liés aux missions de l’entreprise. Le CIO doit : définir la bonne procédure pour s’assurer de répondre aux besoins de leurs utilisateurs, négocier le contrat avec les fournisseurs et même, mettre en route un PoC avec les métiers pour un nouveau service. 

Trouver le bon équilibre entre les responsabilités managériales et la bonne gestion des systèmes d’informations techniques était difficile à gérer pour une seule personne par équipe.

Rôle du CTO

1 – Un exécutif orienté technique

Créé initialement pour répondre à la surcharge de responsabilités managériales et techniques du CIO, le poste de CTO répond au besoin de partager harmonieusement la direction des SI. 

C’est le leader en charge de gérer l’infrastructure technique. Ses responsabilités portent sur le management des équipes techniques, le bon maintien de la production et le développement des applications internes. En veille permanente, il analyse le marché et ses orientations pour proposer la meilleure stratégie et prendre des décisions relatives à la technologie. Ses objectifs portent sur la mise à l’échelle des applications, l’évolution du produit, le pilotage des actions, la gestion de l’audit technique pour identifier les structures obsolètes et les opportunités d’innovation. 

En tant qu’expert, il a aussi la possibilité de communiquer directement avec les clients pour apporter ses connaissances.  

2 – Missions d’optimisation et d’innovation 

Le CTO répond aux besoins techniques de l’infrastructure. Dans ce rôle, il assure l’usage, l’efficacité et la sureté des produits utilisés dans l’organisation. En cherchant des idées innovantes pour améliorer la croissance, il doit avoir une vision large et précise sur les métiers de l’IT (développement web, médias sociaux, big data, cloud computing, technologie mobile…). Impliquant de nombreuses ressources financières, son équipe est en lien avec les FinOps pour contrôler les dépenses avec les reporting et mettre en place des actions d’optimisation sur le Cloud. 

Relations entre CIO et CTO

1 – Reporting au CEO

Membres du bureau directionnel, les CIO et CTO doivent rendre des comptes à leur supérieur : le CEO. Ils effectuent respectivement des reporting détaillés de leurs actions. Ensemble, ils réfléchissent aux stratégies digitales et communiquent sur les décisions à prendre pour ensuite les faire appliquer à leurs unités. 

Leur mission commune est de développer les technologies et les stratégies pour étendre le business.  

2 – Un management complémentaire

Pour s’assurer que leurs stratégies et leurs priorités sont alignées sur une même vision, le CIO et le CTO ont besoin de se tenir informé de l’avancée de chacun pour mener leurs actions.  

Le CIO se concentre plus particulièrement sur les missions internes (bénéfices et productivité des équipes ingénieurs et développeurs) et va collaborer avec le CTO sur les processus externes (produits, clients, revenus, innovation des équipes et des opérations). Leurs échanges s’orientent vers des sujets partagés (schéma ci-dessous). 

Schéma des sujets partagés entre CIO et CTO

Cette complémentarité de poste rend la collaboration indispensable pour le management. Ils discutent sur des domaines comme : résolution des problèmes, innovations techniques, mise en commun des ressources, stratégie business, fixation des objectifs et hiérarchisation des priorités. 

3 – Le FinOps, gage de réussite 

Ces exécutifs vont échanger pour mutualiser les ressources et contrôler la gestion des instances. Ensemble, ils imaginent la conception d’un plan de mise en œuvre du FinOps pour optimiser les coûts. Plan, souvent géré par le CIO et mis en œuvre par le CTO. 

Le succès de leur collaboration est gage de réussite pour l’activité FinOps. Pour en tirer un ROI rapidement, un outil de cost management des dépenses Cloud peut les aider à fluidifier leurs actions, en travaillant sur une base commune et automatisée. 

Voici quelques exemples : 

Team CIO

Team CTO

Contrôler

Analyser

·Garantir le process FinOps

·Etablir les budgets prévisionnels

·Gérer les alertes

·Proposer un reporting au top management 

·Avoir un reporting automatisé pré-filtré

·Recevoir les alertes

·Consulter le budget

Optimiser

·Proposer des optimisations

·Suivre les plans de réservations 

·Accepter ou refuser les optimisations

·Faire le suivi des tâches

Ces métiers prouvent que le futur des entreprises sera orienté technologie et innovation. Aucun doute, c’est le moment d’intégrer le Cloud et le FinOps dans la stratégie d’évolution de votre activité. 

Laisser un commentaire

Tester Lota.cloud gratuitement pendant 30 jours