La tarification des bases de données AWS

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La tarification des bases de données AWS

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
La tarification des bases de données chez AWS

Nouvel épisode dans notre série visant à analyser la tarification des services AWS. Après avoir abordé la tarification de la puissance de calcul et des services de stockage, il est l’heure de nous attaquer à un autre gros morceau : les bases de données AWS.

Les 8 modèles de base de données AWS

La première chose à savoir, ou à rappeler pour ceux qui maîtrisent déjà bien le sujet, c’est qu’il existe plusieurs types de bases de données qui permettent des traitements et des interactions différentes. Cet article va s’articuler autour de ces différentes catégories de base de données. Nous vous présenterons le type de BDD, le service dont on parlera et enfin la tarification associée.

Pour analyser la tarification de ces différents types de bases de données, nous allons donc regrouper les différentes bases de données AWS par famille, afin de vous permettre d’identifier quel service offre quelles possibilités.

Les 8 modèles de base de données AWS

Attention : nous avons pris le parti de vous présenter uniquement le fonctionnement de la tarification dans cet article. Nous ne mentionnerons pas les offres gratuites proposées par AWS sur la plupart de ces produits. On vous conseille d’être attentif et de profiter de toutes ces offres qui peuvent vous permettre de prendre en main la plupart des services de bases de données.

Voici le programme de cet article :

I – Les bases de données relationnelles

A – La tarification d’Amazon Aurora

B – La tarification d’Amazon Redshift

C – La tarification d’Amazon RDS

II – Les bases de données clé-valeur

A – La tarification d’Amazon DynamoDB

III – Les bases de données en mémoire

A – La tarification d’Amazon Elasticache

IV – Les bases de données Document

A – La tarification d’Amazon DocumentDB

V – Les bases de données large colonne

A – La tarification d’Amazon Managed (Apache) Cassandra Service

VI – Les bases de données graphiques

A – La tarification d’Amazon Neptune

VII – Les bases de données série chronologique

A – La tarification d’Amazon Timestream

VIII – Les bases de données registre

A – La tarification d’Amazon QLDB

IX – Tableau récapitulatif

I – Les bases de données relationnelles

Les bases de données relationnelles stockent des données avec des schémas prédéfinis qui communiquent entre eux. Elles sont généralement utilisées pour les applications traditionnelles, le CRM, l’ERP ou le e-commerce.

AWS propose trois types de bases de données relationnelles. Ces différents services offrent tous des fonctionnalités plus ou moins comparables. La nuance repose en grande partie sur le niveau de management de ces différents services. Nous allons vous présenter ces trois services du plus managé au moins managé. Evidemment, le prix de ces solutions est grandement impacté par cette nuance et c’est à vous de choisir vers quelle solution vous souhaitez vous orienter. Un produit managé vous fera économiser un temps précieux, au détriment d’une facture parfois plus élevé et vice-versa.

Vous êtes du genre à gagner du temps ou à tout gérer seul ?

A – La tarification d’Amazon Aurora

Pour faire simple : Amazon Aurora est une base de données relationnelle compatible avec MySQL et PostGreSQL. L’avantage que met en avant Amazon : la rapidité du traitement. Jusqu’à 5 fois plus rapide qu’une BDD MySQL standard et jusqu’à 3 fois plus rapide qu’une BDD PostGreSQL standard. Le tout à un prix défiant toute concurrence. Amazon Aurora est très souvent utilisé pour des applications SaaS, des applications d’entreprises ou des jeux mobiles/web.

La tarification d’Amazon Aurora repose sur les instances de bases de données que vous consommez. AWS vous facture par heure d’instance consommée. Les heures partielles vous seront facturées par tranches d’une seconde, sous réserve de 10 minutes d’utilisation minimum. En plus de ces instances, vous paierez également le stockage en Go/mois, les E/S par tranche de millions de requêtes et le stockage des sauvegardes sur votre BDD (en Go/mois également).

Les transferts de données peuvent inclure des frais supplémentaires, comme souvent chez les fournisseurs de Cloud Public. À noter que le transfert de données entre différentes zones de disponibilité pour la réplication de cluster de base de données est gratuit.

Pour le transfert de données entre une instance Amazon EC2 et une instance de DB Amazon Aurora se trouvant dans des zones de disponibilité différentes au sein de la même région, les frais de transfert de données régionaux Amazon EC2 s’appliquent.

B – La tarification d’Amazon Redshift

Amazon Redshift est le célèbre entrepôt de données (Data Warehouse) proposé par AWS depuis de nombreuses années. Amazon Redshift vous permet d’interroger des peta-octets de données à l’aide du SQL standard. Il est généralement très utile pour l’informatique décisionnel ou l’analyse opérationnelle des événements commerciaux.

Le choix de votre entrepôt Amazon Redshift va définir la tarification qui vous sera appliquée. Directement intégré à la console Redshift, le calculateur de dimensionnement vous indiquera le tarif associé à vos besoins. C’est donc à vous de définir la configuration vers laquelle vous orienter. Évidemment et comme toujours dans le Cloud, ce choix n’est pas figé dans le marbre et vous pourrez ajuster vos choix d’un simple clic ou appel API.

La tarification d’Amazon Redshift repose sur le modèle à la demande et varie en fonction du type et du nombre de nœud dans votre cluster.

Notre conseil : ne voyez pas trop grand tout de suite. Il est plus intelligent d’opter pour une architecture limitée qui évoluera au fil du temps, plutôt que de surdimensionner votre Amazon Redshift dès la souscription.

Il est toujours possible de s’adapter, vous voyez ?

Aussi, Amazon Redshift permet l’adaptation de la simultanéité. Elle vous permet d’ajouter automatiquement de la capacité transitoire pour garantir une performance optimale en permanence. Evidemment, cette simultanéité vous sera facturée, mais uniquement en cas d’utilisation et par seconde d’utilisation.

Le cas d’Amazon Redshift Spectrum

Amazon Redshift Spectrum est un service permettant d’exécuter des requêtes SQL sur plusieurs exaoctets de données dans Amazon S3. Vous êtes facturé en fonction du nombre d’octets analysés par Redshift Spectrum, arrondi au mégaoctet supérieur le plus proche, avec un minimum de 10 Mo par requête.

Il est possible d’optimiser les performances et réduire les coûts en stockant vos données dans le format colonnes, partitionné et compressé.

Etant donné qu’Amazon Redshift interroge les requêtes directement sur Amazon S3, des coûts supplémentaires liés à Amazon S3 s’appliquent selon la tarification standard. Pour plus d’informations sur le sujet, on vous conseille d’aller lire notre article sur la tarification du stockage chez AWS.

La réservation d’instances de base de données

AWS propose la réservation d’instances pour ses services de base de données. Concrètement, vous vous engagez à consommer des instances sur une durée de 1 ou 3 ans, tout en profitant d’une réduction non négligeable. C’est une approche que l’on retrouve également sur les services EC2 par exemple.

3 types d’engagement existent sur AWS :

  • Le paiement mensuel, sans aucune avance initiale
  • Le paiement initial partiel : vous payez une partie au début, puis une somme moins importante de manière mensuelle
  • Le paiement initial total : vous payez tout en avance et profitez de la meilleure réduction possible

La réservation d’instances de BDD sur AWS peut vous permettre d’économiser jusqu’à 75% par rapport à la tarification à la demande. Si votre application vous le permet, on vous conseille toujours grandement d’y réfléchir.

Attention : pour les habitués d’AWS, vous connaissez certainement les Saving Plans, sorte de réservation d’instances nouvelle génération. Sachez qu’AWS n’a pas encore étendu ce nouveau modèle de facturation aux instances de BDD. Vous vous contenterez donc des instances réservées. C’est déjà pas si mal, non ?

C – La tarification d’Amazon RDS

On passe maintenant au dernier service de bases de données relationnelle de cet article : Amazon Relational Database Service. Amazon RDS, pour les intimes. Ce service, bien connu par les utilisateurs d’AWS, vous permet d’installer, de gérer et de mettre à l’échelle une base de données relationnelle facilement dans le Cloud.

La tarification d’Amazon RDS se résume assez facilement : vous pouvez opter pour l’utilisation à la demande ou les instances réservées, comme pour la plupart des autres services AWS. Aucuns frais minimums à prévoir.

Les tarifs, eux, vont varier en fonction du type d’instance optimisé que vous déciderez d’utiliser, en fonction de votre cas d’usage. Tout dépend finalement du moteur de base de données Amazon RDS que vous utiliserez :

  • Amazon Aurora
  • MySQL
  • PostgreSQL
  • MariaDB
  • Oracle
  • SQL Server

Les prix varient en fonction des instances et de la région, mais le fonctionnement reste donc le même. Référez-vous au paragraphe précédent sur Amazon Aurora pour plus d’informations.

II – Les bases de données clé-valeur

Les bases de données clé-valeur sont optimisées pour des modèles d’accès communs, généralement pour stocker et récupérer de grands volumes de données. Temps de réponse rapide garanti, même pour des volumes importants ou simultanés. Elles sont généralement utilisées pour les applications web à fort trafic, les systèmes de commerce électronique et les applications de jeu.

A – La tarification d’Amazon DynamoDB

Amazon DynamoDB est une base de données de clé-valeur et de documents. Quelle que soit sa taille, ses performances de latence peuvent atteindre la milliseconde. C’est une base de données multi-régions et multi-maître entièrement gérée et une base de données durable avec des systèmes de sécurité, de sauvegarde, de restauration et de cache intégrés pour les applications Internet. DynamoDB peut gérer plus de 10 mille milliards de demandes par jour et prendre en charge des pics de 20 millions de demandes par seconde. Pas mal, non ?

La tarification d’Amazon DynamoDB repose sur plusieurs points. Vous payez la lecture, l’écriture et le stockage de données dans les tables DynamoDB, ainsi que les fonctions facultatives auxquelles vous souscrivez.

Deux modèles de tarifications existent :

  • Le paiement à la demande : vous payez uniquement ce que vous consommez, mois après mois. Utile pour les applications imprévisibles et les charges travail inconnues.
  • L’allocation de capacité : vous anticipez votre consommation et pouvez bénéficier d’une réduction intéressante. Utile pour les applications prévisibles et dont le trafic est contant.

III – Les bases de données en mémoire

Les bases de données en mémoire sont utilisées pour les applications qui nécessitent un accès en temps réel aux données. Elles permettent un accès en microsecondes aux applications pour lesquelles les millisecondes ne sont pas suffisantes. Elles sont généralement utilisées pour la mise en cache, la gestion des sessions, les tableaux de score ou les applications géospatiales.

A – La tarification d’Amazon Elasticache

Amazon ElastiCache vous permet de configurer, d’exécuter et de mettre à l’échelle en toute transparence un stockage de données compatible open source dans le cloud. Il vous permet de mettre en cache une grande partie de vos données stocker pour garantir un temps de réponse optimal. Il s’adresse donc aux applications nécessitant un temps de réponse ultra-rapide.

Amazon Elasticache est bien souvent comparé à la solution Open Source Elastic Search. De manière globale, les services se ressemblent effectivement, mais Amazon Elasticache propose certainement une offre plus managé que celle d’Elastic Search.

La tarification d’Amazon Elasticache varie en fonction du type de nœud pour lequel vous optez et prend en compte le nombre d’heures de nœud consommées entre le moment où le nœud est lancé et le moment où il est arrêté. Chaque heure de nœud partiellement consommée est facturée en tant qu’heure entière.

Sans vouloir être redondant, vous pouvez optez soit pour le paiement à la demande, soit pour la réservation. Vous l’avez compris, la réservation vous permettra de réaliser des économies intéressantes, mais ne s’adapte pas toujours aux applications imprévisibles.

Enfin, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer pour les transferts de données. Les transferts au sein d’une même zone de disponibilité ne sont pas facturés. En revanche, vous serez facturé pour le reste en fonction du tarif en vigueur, que vous pouvez retrouver dans votre console Amazon.

Dashboard FinOps Excel gratuit et 100% manuel

IV – Les bases de données Document

Une base de données de documents est conçue pour stocker des données semi-structurées sous forme de documents de type JSON. Elles sont généralement utilisées pour créer et mettre à jour rapidement des applications. Elles sont généralement utilisées pour la gestion de contenus, de catalogues ou de profils utilisateurs.

A – La tarification d’Amazon DocumentDB

Amazon DocumentDB est un service de base de données non relationelle qui offre la performance, la scalabilité et la disponibilité nécessaire pour prendre en charge les charges de travail MongoDB à grande échelle. La dissociation du calcul et du stockage permet la mise à l’échelle indépendante des opérations.

Comme pour la plupart des services de BDD AWS, la tarification d’Amazon DocumentDB est indiquée par heure consommée. Les heures partielles sont facturées à la seconde. Attention : seul le modèle de facturation à la demande est disponible pour Amazon DocumentDB. Vous ne pouvez pas réserver vos instances à l’avance pour profiter d’une réduction, comme ça peut être le cas pour de nombreux autres services dont on parle plus haut dans cet article.

En plus des instances de BDD, vous payez également le stockage de vos bases de données en GO/mois et les E/S en millions de requêtes. Des frais sont également possibles pour le stockage de vos sauvegardes, dans le cas ou vous dépasseriez les 100% du stockage total consommé par votre cluster. Concrètement, cette situation est plutôt rare et la plupart des utilisateurs d’Amazon DocumentDB n’utilisent pas la totalité de leur espace de stockage.

Enfin, n’oubliez pas que les transferts de données peuvent entraîner des coûts supplémentaires et que la tarification varie en fonction de la région dans laquelle vous déployez votre service.

V – Les bases de données large colonne

Les bases de données à larges colonnes sont différentes des bases de données relationnelles sur un point : les noms et le format de chaque colonne peut varier d’une ligne à l’autre, le tout dans la même table. Elles sont généralement utilisées par les applications industrielles à grande échelle pour tout ce qui touche à la maintenance des équipements, la gestion de la flotte et l’optimisation du routage.

A – La tarification d’Amazon Managed (Apache) Cassandra Service

Amazon Managed Cassandra Service est le service de bases de données d’AWS compatible avec Apache Cassandra. Ce service de BDD vous permet d’exécuter vos charges de travail Cassandra directement via la console AWS, à l’aide du même code d’application et des outils de développeurs que vous utilisez déjà aujourd’hui.

La tarification d’Amazon Managed (Apache) Cassandra Service repose sur le débit de lecture, d’écriture, le stockage et les ressources réseau que vous utilisez.

Amazon MCS propose 2 modes de capacité, qui permettent d’adapter votre consommation et de réaliser des économies en fonction de vos besoins :

  • Le mode de capacité à la demande vous permet de payer uniquement les lectures et les écritures que vous effectuez réellement. Comme pour tous les autres services à la demande, ce mode de capacité est adapté aux applications ayant un trafic assez imprévisible et variable.

À titre d’exemple, vous paierez 1.7221 $ pour vos unités de demande d’écriture et de lecture à la demande en région Europe – Paris.

  • Le mode de capacité allouée vous permet d’anticiper vos besoins et de provisionner le nombre de lecture et d’écriture par seconde dont votre application pourrait avoir besoin. Comme les instances réservées, vous profiterez alors d’une réduction sur votre facture totale. Il est intéressant de noter que vous pouvez augmenter ou diminuer la capacité allouée directement dans la console AWS.

À titre d’exemple, vous paierez 0,0008908 $ pour vos unités de demande d’écriture et 0,0008908 vos unités de demande de lecture en mode alloué en région Europe – Paris.

Comme toujours, on précise : vous payez également stockage en Go/mois, les transferts de données (sauf cas particuliers) et les tarifs varient en fonction de la région de déploiement.

VI – Les bases de données graphiques

Les bases de données graphiques sont destinées aux applications qui ont besoin d’explorer et d’interroger des millions de relations entre des ensembles de données de graphe hautement connectés, le tout avec une latence de quelques millisecondes et à grande échelle. Elles sont généralement utilisées pour la détection des fraudes, les réseaux sociaux ou les moteurs de recommandations.

A – La tarification d’Amazon Neptune

Amazon Neptune est un service de base de données conçu pour favoriser la visualisation de données graphiques. Il permet l’exécution d’ensembles de données hautement connectées. Amazon Neptune est par exemple très adapté à la gestion de bases de données sociales, comme c’est le cas sur les réseaux sociaux par exemple. La gestion des graphes interactifs permet de mettre en avant des relations sociales privilégiées par exemple.

La tarification d’Amazon Neptune est assez simple à comprendre : seul le paiement à la demande est disponible. Vous payez donc uniquement votre base de données à l’heure, sans provisionnement, ni anticipation (ni réduction, aussi) possible. Vous payez donc l’utilisation de votre BDD à l’heure, ainsi que le stockage en GO/mois, les E/S en millions de demandes et le stockage de sauvegardes.

Comme toujours, pas de surprise : n’oubliez pas d’anticiper les transferts de données et la variation des tarifs en fonction des régions sélectionnées.

VII – Les bases de données série chronologique

Les bases de données série chronologique centralisent et exploitent les données changeantes, avec des requêtes couvrant des intervalles de temps réguliers. Elles sont généralement utilisées pour les applications IoT, DevOps ou la télémétrie industrielle.

A – La tarification d’Amazon Timestream

Amazon Timestream est un service de base de données adapté à l’IoT et aux applications opérationnelles. Les bases de données chronologiques permettent de suivre l’évolution de données dans le temps et l’IoT est un secteur ou la croissance des données est la plus forte. Amazon Timestream peut également être utilisé pour la surveillance des applications, pour analyser le parcours d’achat de vos clients ou pour la télémétrie industrielle par exemple.

A ce propos, AWS propose de nombreux services d’IoT comme AWS IoT, IoT Core ou IoT Device Management par exemple. L’utilisation d’Amazon Timestream peut permettre de suivre l’évolution des données de ces différents services dans le temps.

La tarification d’Amazon Timestream repose sur plusieurs points, facturés séparément : les écritures, les données stockées et les données analysées par des requêtes. Vous payez uniquement à la demande et Timestream adapte automatiquement votre capacité de stockage, d’écriture et de requêtes en fonction de votre consommation.

  • Les écritures sont facturées par millions d’écritures à une table. Chaque écriture est comptée en unités de 1Ko.
  • Les requêtes sont facturées par To de données vérifiées par chaque requête
  • Le stockage est facturé par Go d’espace de stockage (SSD, mémoire ou magnétique) utilisé par vos tables

N’oubliez pas : les transferts de données entrainent des frais supplémentaires en fonction de certains critères. Soyez attentifs.

VIII – Les bases de données registre

Les bases de données de registre fournissent une autorité centralisée et fiable pour maintenir un enregistrement scalable, immuable et vérifiable cryptographiquement des transactions pour chaque application. Elles sont généralement utilisées pour les systèmes d’enregistrement, les chaines d’approvisionnements, les inscriptions ou les transactions bancaires.

A – La tarification d’Amazon Quantum Ledger Database (QLDB)

Amazon QLDB est une base de données de registre entièrement gérée qui fournit des journaux de transactions transparents, immuables et vérifiables par cryptographie appartenant à des agences centrales de confiance. Amazon QLDB est un service fréquemment utilisé dans les secteurs de la Finance, de la Fabrication, de l’Assurance, des Ressources Humaines ou de la Vente au détail, bien souvent pour la mise en place de registres centralisés et performant.

Souvent comparé à un service Blockchain, Amazon QLDB n’en est pas tout à fait un. La différence : la technologie Blockchain repose sur la décentralisation de l’information et l’absence d’autorité centrale. Amazon QLDB combine l’intégrité des données de la Blockchain avec un entrepôt de données central.

La tarification d’Amazon QLDB se base sur le modèle du paiement à la demande. Vous payez plusieurs entités séparément :

  • Vos requêtes d’écriture E/S sont facturées en millions de requêtes
  • Vos requêtes de lecture E/S sont facturées en millions de requêtes
  • Le stockage de journaux est facturé en GO/mois
  • Le stockage indexé est facturé en GO/mois
  • Les transferts de données varient en fonction des régions et de cas précis

IX – Tableau récapitulatif de la tarification des bases de données AWS

Si la tarification de toute la gamme de services AWS vous intéresse, nous avons travaillé sur plusieurs articles vous permettant de mieux comprendre le fonctionnement de la tarification AWS.

Retrouvez les liens vers nos anciens articles ci-dessous :

1 – Comment fonctionne la tarification AWS

2 – La tarification de la gamme Compute chez AWS

3 – La tarification du stockage chez AWS

4 – La tarification du network chez AWS

Laisser un commentaire

Tester Lota.cloud gratuitement pendant 14 jours